Incipit.

IMG-9511Dans la vie, il y a 3 domaines qui ne seront jamais out of business : la bouffe, la mort, et le sexe.
Perso, j’ai choisi le sexe.
Je bosse dans un love store (= un sex-shop, mais la version sans les dames toutes nues, les DVD et les poings en plastique) (Non pas que j’ai quelque chose contre les poings en plastique).
Bref, je passe mes journées entourée de sex-toys, de lubrifiant, avec des trucs qui vibrent entre les mains et des machins qui tournent dans les poches. J’explique à longueur de temps que oui, le point G est une réalité, que non, on ne met pas un œuf vibrant dans ses fesses, et que si, je vous assure, le clitoris est un gros organe qu’il convient de chouchouter. Non, la prostate c’est pas un truc de gay, et merci Madame mais je n’ai pas besoin de savoir que votre fils est bien membré. La vie quoi.

Je teste aussi des sex-toys. Plein. Pour écrire sur le site internet de la marque, pour parler avec précision des jouets aux clients, aux journalistes, parfois pour déterminer si un prototype vaut le coup d’être fabriqué.
Parfois c’est le cas, parfois pas, et parfois ça donne l’impression qu’un truc de l’enfer s’agite dans ton intimité. Ces jours-là, j’ai envie de demander une prime de risque par ce que merde alors respectez-moi.
Et puis soyons francs, c’est pas juste un travail, c’est une passion. Je suis persuadée qu’il faut désacraliser le sexe, exploser joyeusement les idées reçues et éduquer filles, garçons, transgenres, agenres, sur des notions aussi simple que : le consentement, l’exploration de son propre corps, transcender les gênes qui n’ont pas lieu d’être.
Oui, le cul, c’est chouette, et on devrait tous pouvoir le vivre sans entraves si on à envie de le vivre.
Ca me déprime quand des nanas de 30 balais sont persuadées d’être frigides par ce qu’elles n’ont pas d’orgasmes avec leur partenaire. J’ai envie de hurler quand je vois des femmes acheter du lubrifiant anal et du relaxant la mort dans l’âme par ce que leur mec à décidé de leur fourrer les fesses sans se soucier de ce qu’elles peuvent en penser. Je hais le fait que des femmes et des hommes de tous âges et de tous horizons ignorent totalement le fonctionnement de leurs intimité
Explorez-vous, apprenez, souciez-vous de votre plaisir, souciez-vous de vous, souciez-vous de l’autre si autre il y a.
Faites la fête dans votre culotte !

J’ai pas forcément tout les mots, toutes les clés, je fais pas autorité dans le domaine, mais j’ai des trucs à dire sur le sujet.

Photo par Marie Ployart

 

 

6 commentaires sur “Incipit.

Ajouter un commentaire

  1. Roooo toi ! Déjà que j’adore suivre ton insta, je sens que ce blog va être une réuissite… merci pour tes mots si juste…espérons qu’ils feront écho à bcp….Belle journée…Coralie

    J'aime

  2. J’adorais deja ton blog de maquillage, par la façon dont tu presentais les choses, alors la je suis sur d’aimer encore plus celui la, car je suis sur que je vais (nous allons!) apprendre plein de choses essentiel qu’on ne peut pas forcement apprendre ailleurs (ou alors en fouillant l’internet, et j’avoue, c’est chiant..)
    J’ai hate de te lire ! ❤

    J'aime

  3. Ravie de te retrouver ici, surtout pour parler d’une passion commune 😀 Je compte aborder le sujet du sexe sur mon blog, j’ai juste pas encore trouvé l’angle qui me plait, mais c’est sur que ça va arriver ! J’aime beaucoup ton état d’esprit : désacraliser le cul, pour moi c’est hyper important aussi ! Bref, je lirais ton blog de façon assidue ! (par contre, j’ai pas trouvé d’endroit pour s’abonner) Bisous !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑