Comparatif Lelo Sona – Womanizer

Depuis toute gamine, je me considère comme une passionnée.

Pas « une passionnée de », non non, une passionnée tout court. Genre une meuf qui s’enthousiasme pour potentiellement tout et n’importe quoi. A l’époque, j’appelais ça mes lubies obsessionnelles: je focusais sur un sujet, je passais mon temps à y penser et à l’explorer sous toutes les coutures, je devenais une espèce d’encyclopédie stridente et puis un jour, je passais à autre chose.
Une des phases les plus significative, ça a été les guppys. Les guppys, c’est des poissons avec des nageoires caudales grave belles et des tête de mecs vénères, qui sont super facile à maintenir en aquarium, et qui ont été mon point d’entrée dans l’aquariophilie.
J’ai commencé avec 5 guppys.
Ces bestioles, c’est connu comme étant les poissons les plus faciles à reproduire… laisse moi te dire que la reproduction, c’est le graal de l’aquariophile. Pourquoi, je sais pas, mais faut que ça nique.
Bref, vas-y que je faisais des réglages au poil de couille de pH près, que je sélectionnais mes reproducteurs et que j’appelais pas ça des guppys mais des Poecilia Reticulata. Ca a fini avec 14 aquariums dans la maison, des poissons de tous les continents, et moi qui était remontée à bloc dès que ma mère faisait une remarque biologiquement pas accurate.
Oui, j’étais relou.

Et ben avec les sex-toys, c’est pareil: je suis chiante.
Déjà, c’est mon métier, ensuite, c’est ma passion, et enfin, je suis convaincue du bénéfice qu’ils peuvent apporter à l’épanouissement sexuel: bref, sujet prioritaire. Mais du coup, il m’arrive de me transformer en ayatollah du cul. Et pardon, mais en ce moment avec l’essor du Womanizer et du Sona, ya des petites choses qui me chiffonnent…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le problème, en fait, c’est que très souvent ces deux sex-toys sont présentés comme étant similaires, tous deux représentant cette vaste catégorie qu’est « l’aspirateur à clitoris ».
Sauf qu’en fait, non: ils ont beau avoir tous les deux une drôle de gueule avec leur embout creux, ils ne fonctionnent pas de la même manière, et les sensations ressenties seront complètement différentes.

Le point commun, c’est le principe de base: un engin non vibrant qu’on place autour du gland du clitoris, sans le toucher directement.
L’intérêt principal de la stimulation sans contact, c’est que les récepteurs sensoriels ne sont pas saturés comme ils peuvent l’être lorsqu’il y à friction ou pression, donc pas de phase réfractaire après l’orgasme (= tu peux enchaîner sans souci sur une deuxième, troisième, quatrième session masturbation).
Le 2ème truc cool, c’est qu’il n’y à pas de désensibilisation. Par ce que oui, le clitoris, si tu le stimule directement (en tout cas avec un certain type de vibrations), et bah ya moyen que ça l’engourdisse plus qu’autre chose. Il faudra chaque fois une stimulation plus forte que la fois d’avant pour prendre ton pied, et au final ça marche de moins en moins bien. Avec les stimulateurs sans contact, fini ces soucis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ca, c’est la théorie.
Dans les faits, il y à quand même quelques différences.
Si on regarde l’embout du Sona et l’embout des Womanizers (1ère et 2ème génération), on se rend compte que chez le Sona, c’est beaucoup plus petit. Du coup, il y a beaucoup plus facilement contact avec le clitoris, et ça devient tout de suite plus compliqué de bénéficier des avantages des technologies « sans contact ».
Résultat? Avec le Womanizer, il y à de très fortes chances pour que tu jouisses vite et plusieurs fois. Avec le Sona, après le premier orgasme c’est terminé, tu es trop sensible pour recommencer aussitôt.

Ce qui me fatigue, c’est de lire que que Sona et Womanizer sont des « aspirateurs », alors qu’en fait ils fonctionnent sur 2 principes complètement différents…et donc procurent des sensations différentes, logique.

Les Womanizer vont créer un appel d’air, un effet de succion légère. L’idée? Augmenter l’afflux sanguin dans le clitoris, et donc le rendre beaucoup plus sensible. Ce sont ensuite des mouvements d’air qui vont stimuler le gland. Résultat : c’est super doux et super intense à la fois.
Les Sona, quant à eux, émettent des « vagues soniques »: en gros, c’est comme quand tu te colles à un caisson de basse, mais version ciblée clitoris. Pour le coup, c’est super puissant même à la vitesse minimale et ça se répand en profondeur.

On pourrait dire que le Womanizer te caresse là ou le Sona te pilonne: les 2 ont leur charme, à toi de choisir.

Pour avoir essayé les deux, mes préférés restent sans aucune hésitation les Womanizers.
Ces sex-toys ont révolutionnés ma vie masturbatoire: je peux jouir en quelques minutes, et recommencer, il n’est pas rare que j’enchaîne 5 ou 6 orgasmes sans sourciller. La palette d’intensités est super bien foutue et progressive, même sur le petit Liberty qui n’à que 6 vitesses on peut doser la stimulation et monter à son rythme jusqu’au kiff ultime.
Le seul truc, c’est que l’orgasme (aussi intense qu’il soit) peut sembler un peu mécanique… sans doute pour ça qu’après le 1er je ne me sens pas encore comblée et que j’ai besoin d’enchaîner.

Les Sonas, de leur côté, je les trouve trop violents pour moi, et ce dès la première intensité (j’ose même pas imaginer les 7 autres modes). Du coup, avec eux, il à fallu ruser et déplacer l’embout. Au lieu de le mettre sur le gland du clitoris, je l’ai mis sur le capuchon, pour adoucir la sensation. Et puis à force de le décaler et de me concentrer, de l’éloigner dès qu’il me faisait mal et le reposer quand ça passait, j’ai fini par avoir un orgasme super puissant, à mi-chemin entre le plaisir et la douleur. Après cette expérience mitigée, je l’ai rangé dans un tiroir et je n’y ai plus touché.

Mais du coup, Sona ou Womanizer?
En fait, tout dépend de ce que tu attends d’un sex-toy, de ta morphologie et de ta sensibilité.

Le Sona, c’est quitte ou double: soit c’est la grosse teuf et tu prends un pied d’enfer (cf une pote à qui j’en ai offert un et qui à eu son premier squirt avec, congrats honey), soit tu dois dealer avec un truc qui fait mal tellement il te bourrine la vulve.
Moi, ce que j’attends d’un sex-toy, c’est qu’il me fasse jouir quand je veux, à mon rythme, et autant de fois que je veux. Et ça, clairement, c’est avec les Womanizers que je suis comblée.

6 commentaires sur “Comparatif Lelo Sona – Womanizer

Ajouter un commentaire

  1. Je crois que le sona a été ma plus grosse déception tiens ! J’avais un satisfyer très bien mais pas très pratique à utiliser (rabbit g-spot) et me suis tournée vers le sona, que toutes les reviews assimilaient à un womanizer deux fois moins cher. Sauf que : il est tellement puissant que bien souvent j’atteinds la période réfractaire avant d’avoir joui. Ce qui n’est pas vraiment ce qui était voulu au départ, on en conviendra.
    Pour ma part je l’utilise au dessus d’une culotte. Mais 70€ pour se frustrer ET avoir la chatte en chou-fleur, c’est un peu cher.

    Btw : as usual, t’es blogs sont toujours très chouettes !

    J'aime

    1. Hahaha c’est TELLEMENT ça! Et ça me gonfle d’avoir constamment des gens qui viennent en boutique et qui sont complétement desinformés, voir des vendeurs-ses qui les vendent comme si c’était la même chose…
      Marine, justicière du clitoris, là pour rétablir la vérité _o/
      (et merci beaucoup, c’est adorable)

      J'aime

  2. Article qui tombe à pic car j’hésite justement entre les deux, en sachant que je n’ai jamais eu aucun jouet de ce type.. du coup je pense me lancer vers le womanizer liberty pour commencer !

    J'aime

  3. Grosse déception du sons aussi, super orgasme a la premiere utilisation mais des la deuxième j’ai le clitoris super douloureux, et une méga frustration a 70 balles. Est-ce qu avec du lubrifiant c’est mieux ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :